LA VILLE ET SON PORT

Avant-propos

 

Liverpool est une cité et un district métropolitain du Merseyside dans la région de l'Angleterre du Nord-Ouest sur la rive est et nord de l'estuaire du fleuve Mersey. La ville faisait partie du comté du Lancashire jusqu'en 1974 avant la formation du comté de Merseyside. La ville fut fondée en 1207 et obtient le statut de cité en 1880. Avec une population de 435 500 habitants, c'est la quatrième plus grande ville du Royaume-Uni, et la troisième d'Angleterre ; l'aire urbaine de Liverpool comprend 816 216 habitants1. Deuxième métropole économique après Londres, la cité a su tirer parti de son bassin industriel. Ses habitants s'appellent les Liverpuldiens.

La ville doit son importance à son port. L'ensablement progressif de l'estuaire de la Dee, sur lequel se tenait le port de Chester depuis l'époque romaine, permit à Liverpool de devenir un port majeur. Au début du xixe siècle, 40 % du commerce mondial passait par Liverpool, ce qui contribua grandement à l'importance de la ville.

Ville multi-culturelle (elle abrite une des plus anciennes communautés chinoise d'Europe, et une des plus anciennes communautés africaines du pays), la ville a souffert d'un déclin industriel depuis les années 1970 dont elle se remet lentement.

En 2004, plusieurs quartiers de la ville obtinrent le statut de Patrimoine mondial et la ville partagea le titre de capitale européenne de la culture en 2008 avec Stavanger pour célébrer son 800e anniversaire. Associé à la popularité des Beatles, un des plus grands phénomènes de l'industrie discographique mondiale, Liverpool est une destination touristique importante.

La ville est aussi un important pôle universitaire.

 

Jumelages 

• Shanghai (Chine) 

• Cologne (Allemagne) 

• Dublin (Irlande) 

• Corinto (Nicaragua) 

• Odessa (Ukraine) 

 

• Rotterdam (Pays-Bas) 



En 1830, Liverpool voit l'ouverture de la première ligne commerciale de chemin de fer.
En 1830, Liverpool voit l'ouverture de la première ligne commerciale de chemin de fer.

De borough à cité

 

La fondation de la ville est communément située le 28 août 1207, quand la ville est constituée en « borough » et obtient le statut de port par décision royale. Au début, elle est simplement un point de ralliement pour les troupes partant pour l'Irlande et au milieu du xvie siècle sa population n'est que de 500 habitants. Le bac qui la relie au Wirral (Birkenhead) est le plus ancien connu ; il a été installé par des moines. Les premières rues forment un H :

 

Bank Street (maintenant Water Street)

Castle Street

Chapel Street

Dale Street

Juggler Street (maintenant High Street)

Moor Street (maintenant Tithebarn Street)

Whiteacre Street (maintenant Old Hall Street)

 

En 1515, un hôtel-de-ville est construit dans la Dale Street.

La ville est l'enjeu de plusieurs batailles durant la guerre civile anglaise, avec notamment un siège de 18 jours en 1644. En 1699 la ville devient une paroisse ; la même année, son premier navire pour le transport d'esclaves, le Liverpool Merchant, fait voile vers l'Afrique.

C'est seulement au XVIIIe siècle, alors que l'ensablement de l'estuaire de la Dee progresse, et que le commerce avec les Antilles devient florissant, surpassant celui avec l'Irlande et avec le continent, que la ville commence à s'étendre. En 1715 le premier dock (darse) à niveau d'eau constant est construit à Liverpool2,3.Le commerce des esclaves contribue à sa croissance et est à l'origine à la fois de sa richesse et de l'afflux de sa population noire.

Au début du XIXe siècle, 40 % du commerce maritime de l'empire britannique passe par Liverpool. La construction de grands édifices à cette époque témoigne de cette richesse passée.

En 1830, Manchester et Liverpool sont les deux premières villes reliées par une voie ferrée, la Liverpool and Manchester Railway.

La population continue de croître à un rythme élevé, particulièrement pendant les années 1840, quand un grand nombre d'Irlandais affluent à cause de la grande famine. En 1851, le quart de la population de la ville est ainsi née en Irlande.

En 1880, la ville gagne le statut de cité.


Lime Street dans les années 1890, à gauche le St.George's Hall, à droite l'hôtel Great North Western, au milieu les colonnes de Victoria et du Duc de Wellington.
Lime Street dans les années 1890, à gauche le St.George's Hall, à droite l'hôtel Great North Western, au milieu les colonnes de Victoria et du Duc de Wellington.

Seconde ville de l'empire

 

Liverpool est ainsi désignée par Benjamin Disraeli, qui est Premier ministre alors que l'Empire britannique est à son apogée. À certaines périodes durant le XIXe siècle la richesse de Liverpool excède celle de Londres et le bureau des douanes de la ville est le plus gros contributeur d'impôt du pays. Autre indice de l'importance de Liverpool : c'est la seule ville à avoir jamais eu un bureau du gouvernement britannique hors de Londres.

 

Le tout premier ambassadeur des États-Unis dans le monde, James Maury, est affecté à Liverpool en 1790 et reste en poste 39 ans. Dès 1851 la ville est considérée comme la "New York de l'Europe". Ses bâtiments de taille impressionnante traduisent les ambitions de la ville du XXe siècle.

Pomp and Circumstance d'Edward Elgar, souvent considéré comme l'hymne de l'Empire, est dédié par son compositeur à la Société orchestrale de Liverpool et sa première est jouée en 1901 dans cette ville.


Le Titanic était immatriculé à Liverpool.
Le Titanic était immatriculé à Liverpool.

XXème siècle

 

Une loi de 1919 (le « Housing Act », sur le logement) engendre la construction de nombreuses maisons à loyer modéré, louées par la municipalité ensuite dans les années 1920 et 1930. Cela a pour conséquence le déménagement de milliers de familles depuis le centre-ville vers la banlieue (création de cités-jardins), ce qui devait améliorer leurs conditions de vie. La construction de lotissements se poursuit après la Seconde Guerre mondiale, bien qu'en même temps des programmes de réhabilitation du centre sont mis en place. La construction de deux tunnels routiers vers le Wirral (aménagements fonciers) accélère ce mouvement (« Queensway » (1934) puis « Kingsway » (1971)).

La croissance se poursuit durant la première moitié du xxe siècle et la population dépasse 850 000 personnes en 1930, année durant laquelle la ville accueille le premier aéroport régional du Royaume-Uni.

 

La ville est bombardée durant la Seconde Guerre mondiale (80 raids sur le comté), surtout en mai 1941 ; elle est la deuxième cible privilégiée après Londres. Bien que « seulement » 2 500 personnes meurent, plus de la moitié des maisons subissent des dégâts et 11 000 sont détruites. C'est que l'importance stratégique de la ville est reconnue à la fois par Hitler et Churchill. La bataille de l'Atlantique a été planifiée à Liverpool, les locaux souterrains ayant été depuis transformés en musée.

Après la guerre, des reconstructions sont effectuées et de nombreux immeubles rebâtis. Le Seaforth Dock, à l'époque le plus grand projet de dock de Grande-Bretagne, est également construit. Les nombreux projets de reconstruction du centre imaginés dans les années 1950 et 1960 sont alors et demeurent impopulaires, et balaient la plupart des immeubles hérités de la période d'avant-guerre ayant survécu aux bombardements afin de laisser place au renouveau de la ville.

Dans les années 1960 la ville devient le centre de la musique Beat, que l'on associe avec les Beatles et autres groupes rock de Liverpool de l'époque.

 

La ville connaît encore quelques années de prospérité. Cependant, avec d'une part le déclin de l'industrie manufacturière britannique dans le nord du pays, principalement l'industrie textile du Lancashire dans les années 1970-1980, et d'autre part l'utilisation de nouvelles façons de procéder au transport maritime (les conteneurs nécessitant moins de main-d'œuvre), et tandis que se développent d'autres ports comme celui de Southampton, plus près de Londres, la ville voit sa population se réduire à 460 000 en 1985 ; le plus gros employeur est alors la municipalité après la fermeture d'une entreprise de construction automobile.

Depuis les années 1990, la ville se redresse progressivement et connaît alors un taux de croissance supérieur à la moyenne nationale.

En 1974, la ville devient partie intégrante du district métropolitain de Merseyside et sort ainsi du Lancashire.


Pier Head, les trois grâces et le quartier d'affaire derrière.
Pier Head, les trois grâces et le quartier d'affaire derrière.

XXIème siècle

 

La ville tente de développer le tourisme autour des groupes des années 1960 et particulièrement des Beatles, ainsi que de ses galeries d'art et de ses musées (la cité possède le plus grand nombre de musées en Grande-Bretagne après Londres).

 

En 2004 commence le projet Liverpool One, dans lequel sont investies 920 millions de livres ; c'est un vaste centre commercial situé dans le centre-ville, constituant un projet immobilier du groupe financier Grosvenor créé pour redynamiser la ville.

 

En 2007 la ville fête le 800e anniversaire de sa fondation. En 2008, elle est capitale européenne de la culture. L'événement principal est en septembre le défilé de « La Princesse », une araignée mécanique de 20 mètres de haut et pesant 37 tonnes ; elle représente les huit « pattes » de Liverpool : l'honneur, l'histoire, la musique, la Mersey, les ports, la gouvernance, le soleil et la culture.


École de médecine tropicale.
École de médecine tropicale.

Innovations et notoriété

 

Dans le domaine des transports, la ville de Liverpool est particulièrement innovante. En effet, en Grande-Bretagne, Liverpool est la première à se doter de :

  • un ferry
  • la ligne de train Liverpool and Manchester Railway en 1830
  • un bateau à vapeur transatlantique.
  • un tramway en 1859 (le 2e en Europe après Paris en 1853)
  • un train électrique en 1903
  • un hélicoptère

L'Oriel Chambers, construit en 1864 par Peter Ellis, est l'un des premiers bâtiments à armature en métal, innovation qui ouvre la porte aux gratte-ciel.

En finances, les premiers produits dérivés (les « cotton futures ») sont échangés aux Liverpool Cotton Exchange à la fin des années 1700.

Frank Hornby est un inventeur de jouets originaire de Liverpool qui a notamment créé les Meccano, les Hornby Model Railways et les Dinky Toys.

Entre 1862 et 1867 a lieu à Liverpool de manière annuelle le Grand Olympic Festival. Cette manifestation, imaginée par John Hulley et Charles Melly, est à la fois amateur et résolument tournée vers l'international. Le programme des premiers jeux olympiques modernes à Athènes en 1896 était d'ailleurs quasiment identique à celui des festivals. En 1865 Hulley cofonde la Nation Olympian Association à Liverpool, qui est l'ancêtre de la British Olympic Association. Son article de fondation sert également de base à la charte olympique.

En 1897, les frères Lumière filment Liverpool.


Municipal Buildings, bâtiments administratifs de la ville.
Municipal Buildings, bâtiments administratifs de la ville.

Politique: conseil municipal

 

La ville de Liverpool est administré par un conseil municipal et est l'un des cinq borough qui constitue le comté de Merseyside. Le conseil municipal comprend 90 conseillers, 3 pour chaque « ward » ou quartier, de la ville, ainsi que cinq administrateurs chargés de s'occuper des affaires courantes. Le conseil doit élire un président et choisir le maire de la ville. Le rôle du président du conseil est d'orienter les débats et de servir de médiateur entre les conseils municipaux de quartier, le conseil municipal central et les partenaires publics ou privés. Le maire est le premier citoyen de la ville, qu'il représente et promeut, et a pour charge notamment de soutenir les associations. Le président du conseil est actuellement Joe Anderson tandis que le maire s'appelle Mike Storey.

 

Lors des dernières élections municipales, en mai 2010, le Parti travailliste reprend le contrôle du conseil municipal de Liverpool pour la première fois depuis 12 ans. Il dispose actuellement de 48 sièges contre 37 pour le parti libéral démocrate. Le parti libéral quant à lui remporte alors 3 sièges et les Verts 2. Le Parti conservateur, l'un des trois grands partis au Royaume-Uni, n'a aucun représentant.

 

Parti au pouvoir Années Leaders
pas de majorité 1974 - 1983 1974 – 1975 Cyril Carr (Liberal)
1975 – 1976: Bill Smyth (Liberal)
1976 – 1978: John Hamilton (Labour)
1978 (May – June): Eddie Roderick (Travailliste)
1979 – 1983: Trevor Jones (Liberal)
Travailliste 1983 – 1987 1983 – 1986: John Hamilton
1986 – 1987: Tony Byrne
Parti libéral 1987 (mars – mai) Trevor Jones
Travailliste 1987 – 1992 1987 (May – October): Harry Rimmer
1987 – 1990: Keva Coombes
1990 – 1992: Harry Rimmer
pas de majorité 1992 – 1996 Harry Rimmer (Labour)
Travailliste 1996 – 1998 Frank Prendergast
Démocrates libéraux 1998 – 2010 1998 – 2005: Mike Storey
2005 – 2010: Warren Bradley
Travailliste 2010 – présent 2010 – présent Joe Anderson

 

Pour les élections, la ville est divisées en 30 « wards », par ordre alphabétique il s'agit de: 

 

En février 2008, le conseil municipal de Liverpool est évalué comme étant le conseil municipal ayant les pires performances du pays. Les causes de ce mauvais classement sont le mauvais usage des fonds publics ainsi qu'un déficit de 20 millions de livre dans les comptes du service Culture.

 


Géographie

 

 Liverpool a été décrite comme se situant « dans le cadre le plus splendide de toutes les cités anglaises ». Situé à 53°24′0″N 2°59′0″O (53.4, -2.98), 283 km au nord-ouest de Londres, la cité est construite sur une crête de collines de grès qui montent jusqu'à environ 70 m autour d'Everton Hill, qui correspond à la limite méridionale de la plaine côtière du Lancastre occidental.

 

L'aire urbaine de Liverpool est contigüe avec les villes de Bootle, Crosby et Maghull au nord et de Kirkby, Huyton, Prescot et Halewood à l'est. Elle fait face à Wallasey et Birkenhead, qui se situent de l'autre côté de la Mersey vers l'ouest.

 


Population de Liverpool, 1801–2001.
Population de Liverpool, 1801–2001.

Démographie

 

 En 2008, la ville de Liverpool avait 434.900 habitants et 816,900 habitants pour l'air urbain. La population de Liverpool a connu son maximum dans les années 1930 avec 846.101 habitants recensés en 193127. Depuis la population de la ville décroit, avec notamment une forte baisse dans les années 1970 puisque 100 000 habitants ont quitté la ville entre 1971 et 1981.

 

La région de Liverpool telle qu'elle est définit par le "Mersey Partnership", incluant le Wirral, Warrington, Flintshire, Chester et d'autres villes alentour, compte environ 2 millions d'habitants.

La population de Liverpool est en moyenne plus jeune que celle des autres villes anglaises : 42,3 % de la population a moins de 30 ans, alors que la moyenne nationale est de 37,4 %. La population active représente 65,1 % de la population totale.

 


Porte ornumentale de Chinatown, Liverpool
Porte ornumentale de Chinatown, Liverpool

Communautés ethniques / Religions

 

 À Liverpool, 91.5% de la population est blanche, 2,5 % est d'origine chinoise, 2 % est noire, 2 % est asiatique (autre que chinois) et 2 % est métis.

Liverpool accueille la plus ancienne communauté de Grande-Bretagne, remontant au moins aux années 1730, soit une descendance allant jusqu'à 10 générations. Les premières personnes noires à Liverpool étaient soit des marins, soit des enfants de marchand envoyés à Liverpool pour recevoir une éducation, soit des esclaves affranchis, les esclaves entrant dans le pays après 1722 étaient affranchis systématiquement.

 

La communauté chinoise est elle la plus ancienne d'Europe, les premiers habitants, des marins, de Chinatown, sont arrivés au XIXe siècle lors de la construction des chemins de fer et travaillaient dans l'intendance des chantiers (comme aux États-Unis).

 

La ville est également connue pour sa population irlandaise et galloise. En 1813, 10 % de la population était galloise, ce qui valut à la ville le surnom de "capitale du Nord du Pays de Galles". À cause de la grande famine d'Irlande, 2 millions d'irlandais émigrèrent à Liverpool en une décennie, beaucoup d'entre eux partant ensuite pour les États-Unis36. En 1851 plus de 20 % de la population de Liverpool était née en Irlande. Lors du recensement de 2001, seul 1,17 % de la population était née irlandaise mais beaucoup d'habitant de Liverpool ont des origines irlandaises (entre 30 et 50 %, car la natalité était très forte dans cette communauté).

 

À Liverpool, 79,5 % de la population est chrétienne, 1,4 % est musulmane, 0,6 % est juive et 19 % de la population n'a pas de religion

 



Front de mer et docks

 

Composantes d'un port de premier plan en Grande-Bretagne, les docks de Liverpool ont toujours été le moteur du développement de la ville. Parmi eux, le Old Dock de 1715 est le premier dock à hauteur d'eau constante (indépendamment de la marée), et le premier possédant une grue hydraulique. Le plus connu est l'Albert Dock, de 1846, qui possède une très grande concentration de monuments classés. Construit par Jesse Hartley, il fait à l'époque de Liverpool un port à la pointe de la technologie, contribuant vraisemblablement à son rang de plus grand port du monde. C'est maintenant une des grandes attractions touristiques de la ville (avec musée consacré aux Beatles, magasins, restaurants). Dans le nord de la ville se trouve le Stanley Dock : l'entrepôt, utilisé pour le tabac, est à sa construction le plus grand bâtiment au monde en termes de surface, et reste encore aujourd'hui l'un des plus grands édifices en briques mondiaux.

 

L'un des lieux les plus célèbres de Liverpool est sans aucun doute le Pier Head, les trois monuments s'y trouvant : le "Royal Liver Building" (assurances), le "Cunard Building" (compagnie maritime) et le "Port of Liverpool Building" (administration du port) souvent désignés par les "les trois grâces", symbolisent à la fois la richesse de la ville au xixe siècle et le Liverpool maritime. Ils sont construits dans des styles architecturaux différents et forment selon beaucoup un des fronts de mer les plus impressionnants au monde.

 

Dernièrement, le front de mer a subi des opérations de réhabilitation pour favoriser son réaménagement. L'Echo Arena Liverpool (salle de spectacles), le "BT convention Centre" (expositions) du Kings Dock, la "tour Alexandra" et le "1 Prince Dock" (bureaux) sur le dock éponyme ainsi que la "Liverpool Marina" (logements de luxe) proche des docks Coburg et Brunswick sont autant d'exemples de ce renouveau.

 



Liverpool et les Beatles

 

La ville est d'abord célèbre pour être le lieu de naissance des Beatles, qui donnèrent plus de 300 concerts au « Cavern Club » de Liverpool. Beaucoup d'activités touristiques sont axées sur la carrière des Fab Four: un musée leur est consacré sur l'Albert Dock, et les lieux mythiques du Cavern Club à Strawberry Field en passant par Penny Lane et les maisons d'enfance de Paul à Forthlin road, de John sur Menlove avenue et de George Harrison sur 12 Arnold Grove , se visitent en circuit organisé. Un luxueux hôtel à thème, le Hard Day's Night Hôtel a par ailleurs ouvert en 2007. Chaque année, fin août, est organisé l'« international Beatles week festival » où se produisent des centaines de groupes devant des milliers de fans. L'aéroport de la cité portuaire du nord est devenu en 2002 le Liverpool John Lennon Airport. En 2009, le musée The Beatles Story a réouvert ses portes avec une surfaces triplée. Situé sur l'Albert dock, il présente l'histoire du groupe.

 

En 1967, Paul McCartney et John Lennon, devenus des stars planétaires et habitant désormais à Londres, écrivent chacun une chanson sur le thème de la nostalgie de leur jeunesse à Liverpool : Penny Lane et Strawberry Fields Forever, que les Beatles publient en 45 tours en février cette année-là. Pour Roger McGough, poète issu de la ville, le duo Strawberry Fields Forever / Penny Lane revêt une importance particulière dans l'histoire de la musique rock dans la mesure où, pour une fois, il n'est pas question de lieux mythiques comme Memphis ou la Route 66. Pour McGough, « Liverpool n'avait pas de mythologie jusqu'à ce que les Beatles en créent une ». L'endroit où se trouvait Strawberry Field, tout comme Penny Lane, sont ainsi des lieux de visite privilégiés par les fans. Ainsi, explique Mike Doran, l'actuel chargé de communication de la maire de Liverpool, « Si vous visitez notre pavillon à l'Exposition universelle de Shanghaï, vous ne verrez que les Fab Four et les Reds. Ce sont des emblèmes pour attirer les gens, comme Shakespeare peut l'être pour Stratford-upon-Avon et Mozart pour Vienne. »

 


Photos